Langue

Devise

Découvrez nos villas

Exploration du Jardin Secret de Marrakech

Rédigé le : 04 Juillet 2019
Par : Melchior Burin des Roziers

Pour la première fois de son histoire, le Jardin Secret ouvre ses portes au plus grand nombre. Après 400 ans d’existence et une récente restauration, ce charmant complexe du coeur de la Médina s’offre à vous pour révéler toute la beauté de l’art et de l’architecture islamiques. Une invitation à découvrir la grande tradition des palais arabo-andalous et marocains.

Du XVIème siècle à nos jours…

Du XVIème siècle à nos jours…

Les origines de ce riad (l’un des plus anciens de la Médina de Marrakech)  remontent à la deuxième moitié du XVIème siècle. Le sultan saadien Moulay Abdallah le fait construire au moment de l’urbanisation du quartier (l’actuel Mouassine). Mais quand sonne l’heure du déclin saadien moins d’un siècle plus tard, le palais est alors détruit.

Il faudra attendre la moitié du XIXème siècle pour que ressuscitent les lieux. Le caïd al-Hajj Abd-Allah U-bihi prend alors possession de son nouveau riad, tout en veillant à ce que la reconstruction suive un tracé identique à celui du palais original.

Quand le caïd est empoisonné avec du thé par le sultan Muhammad IV, vers 1875, le riad passe alors entre les mains du qadi Moulay Mustapha puis sera habité par le chambellan al-Hajj Muhammad Loukrissi, chef de la corporation des horlogers de Marrakech. A la mort de ce-dernier en 1934, le riad n’est plus entretenu et tombe rapidement en ruine.

En 2008 naît enfin l’idée de restaurer cet endroit afin qu’il retrouve sa splendeur d’antan. En 2016, c’est chose faite ! Près de 50 millions de dirhams ont été investis et une centaine d’ouvriers se sont mobilisés pour effectuer la restauration. Les anciennes structures sont réhabilitées avant que le Jardin Secret soit enfin prêt à voir le jour. Sitôt que les travaux sont finis, les amateurs d’art et d’histoire se pressent alors de venir l’admirer. 

Que peut-on y voir ?

Que peut-on y voir ?

Tout d’abord, vous aurez grand plaisir à vous promener dans les deux magnifiques jardins,  dont la replantation est signée Tom Stuart-Smith. 
  • Dans le premier, le paysagiste a choisi de respecter les attributs du jardin islamique : il se présente alors comme une métaphore du paradis : un lieu sacré aux règles géométriques strictes, où l’ordre musulman s’impose sur le désordre de la nature sauvage. 
  • Pour ce qui est du deuxième, l’artiste s’est donné davantage de libertés pour créer un jardin exotique, ornementé de superbes plantes venues des quatre coins du monde. 
Mais votre visite sera aussi celle d’un vaste palais aux dimensions considérables. Vous pourrez agréablement vous attarder sur les beautés de l’artisanat local qui témoignent d’un savoir-faire exceptionnel : usage du tadelakt, zellij et bejmat provenant de Fès, bois de cèdre marqueté, plâtres sculptés à la main, peintures géométriques… Pour comprendre plus en détail toutes les techniques employées par les maîtres décorateurs, adressez-vous à un guide qui se fera un plaisir de vous faire une visite commentée.

Enfin, si vous avez plus de 6 ans, n’hésitez pas à monter au sommet de la tour, haute de 17 mètres, afin d’admirer la vue panoramique qui s’étend jusqu’aux montagnes de l’Atlas. A ce sujet, vous pourrez apprendre comment les eaux de l’Atlas ont été acheminées jusqu’au riad grâce à un ingénieux système hydraulique qui irrigue les jardins, alimente les cuisines, le hammam et les fontaines. Prévoyez un chapeau car le Soleil tape fort !

Mais pour les plus jeunes d’entre vous et pour tous ceux qui ont le vertige facile, rassurez-vous : la terrasse vous offre déjà une très belle vue à partir de laquelle vous pourrez profiter d’un thé à la menthe, tout en dégustant de petits gâteaux faits maison. Prenez également le temps de parcourir les expositions qui vous sont proposées !